cérémonie commemorative des combats du 09 et 10 juin 1940: 17 juin 2018 ( voir notre page agenda)

Capitaine Yves  Le Marois , commandant la Compagnie Régimentaire  d'Engins 

(canons antis chars ,  anti-aériens ,  mortiers  de  81mm ,  chenillettes ......)

 

(extrait  d'une  lettre  écrite  à  son  camarade  de  combat   Jean Blanchard  de septembre 2002)

 

" Mon  Cher camarade ,

 

Je  vous  remercie  de  votre  lettre  du  30 juillet  qui  me   rapporte  vos avatares de  juin 1940  dans  la  partie  est du  bois  des  grands  Usages  .Permettez  moi  d'en  rappelez  les  miens   dans  la  partie  Nord  et  Ouest  du  bois que  j'ai  du  frequenter  au  memes heures

Le  Colonel DAVAL  ,  dont le  poste  de  commandement   provisoire  de  juin  1940 était  à  Auménancourt  le  Petit  ,  avait  l'intention  de le  transferer  à  la  Maison  Forestiere   situé  à  l'ouest   du  bois des Grands  Usages

Il  fallait  y  amenager  des  abris ,  le  poste  de commandement   devant  étre proteger   par  ma  batteries  de  4  canons  anti-aériens  de 20 mm  que  j'avais  installé à  la  lisiere   ouest  

L'attaque  allemande   du  9  juin   a  naturellement  annulé   le  projet  de déplacement   du  poste  de  commandement  du  régiment   qui  est  résté  à  Auménancourt le  Petit  en attendant de commencer   le  repli  vers  le  sud  

 

Toutefois   le  Colonel  DAVAL  ,  m'avait annoncé  le  9  juin au   matin   un  projet  de  contre  attaque ;  je  me  demande   avec  quoi  ?

En  tout  état  de  cause  ,  j'ai  décidé  de  me  rendre  sans  délai  au  bois  des  Grands  Usages  pour  mettre  ma  batterie   de  canons   anti  - aeriens en  sureté ,  ces canons  étaient  déja  en  premiére  ligne

Si  j'avais  su  que  la  contre  attaque  n'aurait  pas  lei  ,  j'aurais  ramenés  mes  4  canons  à  Auménancourt  

En  revenant  du  bois  des  Grands  Usages  ,  sous des  salves  d'artillerie ,  je  trouvais  le  pont  de  la  Suippe   démoli  ,  un  attelage  d'artillerie  est  à  cheval  sur  le  pont  avec  trois  chevaux   mort  et  un  vivant  que  je  libére

Je retrouve   le  colonel  DAVAL   au  poste  de  commandement   et lui  rend  compte  de  ce  que  j'ai  trouvé  au  bois  des  Grand  Usages,  je  lui  demande  de  ramener  me  canns de 25 mm  de  Brienne  

Il m'autorise  à  le  faire   qu'a la  nuit  tombé   et se sera  trop  tard.Le seul  canon  récupéré  est celui   du  pont de  la  Suippe   dont  l'équipage   est  aneanti  sous  une  bombe ,  c'est le  canon que Boverat   pourra  se  servir  

Voila  mon  cour passage   au  bois  des  Grands Usages    partie  Ouest   pendant  que vous  souffriez  partie  Est

 

Yves  Le Marois "

 

( Le Capitaine Le  Marois    deviendra  Colonel  par  la  suite .En  1937 ,  il  était  alors  lieutenant   à  la  10éme  compagnie  et  adjoint  du   Capitaine  Claudel  qui  commandait  la  compagnie )

 

La  10éme   compagnie en  1939

Le  N°4 est  le  Lieutenant  le  Marois   et le  5 le  Capitaine  Claudel  ,  commandant  alors  la  compagnie

 

Top