Nouvelle page : Le Capitaine Emile DENEFLE, dans la rubrique "des lieux, des hommes"

Le soldat Jacques TETAR

 

Le soldat Jacques TETAR est le dernier  soldat, tué  lors des combats du 9 et 10 juin 1940, a être inhumé sur le territoire de la commune.
Venant de sa Normandie natale  et ayant pris part  avec ses camarades  du 151ème RI   aux combats de l’hiver 1939 et de mai –juin 1940, il fut retrouvé plusieurs mois après le 10 juin par hasard, prés de la Suippe  sur la gauche  en allant vers Auménancourt le Petit.
Revenu  de permission  le 9 juin  au  soir   dans  la   tourmente  , il  prend  place   dans  un  abri prés  du pont sur la  Suippe  à  l’entré  d’Auménancourt  le  Petit .Il  y retrouve   le  Sergent  SOUCHEZ  ,  le  Caporal  Chef   DEREZ   et le  SOLDAT  HUA, revenu  quant  à  lui  de  permission  le  8 juin  au  soir .Le   9  au soir  deux  d’entre  eux  vont  au  P.C  de  la  compagnie   chercher le  ravitaillement  . Au  matin  du  10  juin ,  l’ordre du  Capitaine  LE MAROIS   de  se  replier   jusque  la  petite   gare   à  200  mètres   de  la   ne  leur parviendra   jamais .
Le soldat  KOHN ,porteur  du  message,  ne trouvera  qu’ un abri  détruit  par  les  bombes .Les  soldats  ont malheureusement  tous   été   tués    
Dans une de ses dernières lettres  à sa mère, le  soldat  TETAR lui  disait qu’il  était au bord d’une charmante petite rivière et que, s’il  lui arrivait quelque chose, il voulait rester  avec ses camarades de combats. Ce qui fut fait au cimetière d’Auménancourt le Petit.

Mais dans les années 1960, tous les corps des soldats  fut relevés  pour être enterrés  au cimetière de  la Ferme de Suippe  ou de Floing
Dans l’intervalle, Mme TETAR, sa mère, avait fait faire un caveau  dans le cimetière. Elle y repose désormais  avec son fils. Elle avait respecté ses dernières volontés.
Il  y  repose  encore  aujourdhui
 

Top