cérémonie commemorative des combats du 09 et 10 juin 1940: 17 juin 2018 ( voir notre page agenda)

Prisonnier à Neufchâtel sur Aisne

Théo Maréchal, soldat de la 7ème compagnie

Théo Marechal est né le 1 mars 1915.Originaire de Saint Just en Chaussé dans l'Oise .En 1934 il est embauché comme cantonnier, et parallèlement travaille à la sucrerie de Crissolles dans l’Oise pour la campagne betteravière de 1934 il est comme tous les jeunes de son époque appelé sous les drapeaux en 1936 .Le 15 octobre , il se voit donné comme affectation la Compagnie Régimentaire d'Engins et ses canons de 25mm
Il y restera pendant 2 ans jusqu'en 1938.


Théo ( la tête entouré) et la compagnie régimentaire d'engins


Défilé du 11 novembre 1937


 

 

   


A son retour , il retourne à la sucrerie , mais en mars 1939, il est rappelé pour une période en mars 1939


sucrerie de Crissolles





Le 2 septembre 1939, à la mobilisation général, il est affecté à la 7éme compagnie du 2éme bataillon

De Lautenbach en Allemagne le 8 septembre 1940 jusque Neufchâtel sur Aisne début juin , Théo sera de toutes les batailles .
Lors de l'attaque du 9 juin 1940 , les combats sont violents et la 7éme compagnie se trouve encerclé au soir du premier jour


   
                                                                    carte du  positionnement des compagnies                                                                                                                                     vue aérienne de Neufchatel  sur  Aisne



Le 10 juin il est fait prisonnier à Neufchâtel et part pour l'Allemagne
                                         
                                                                         carte de la croix rouge                                                                                                                                                                  carte d'envoi  de colis


Il sera emmener au Stalag XI A à Lockstedt pour n'être libéré le 12 avril 1945



      

Avril 1943 , stalag XI A




Lors de son retour , son état de santé est médiocre et il gardera longtemps les séquelles , comme le montre l’examen 7 novembre 1945


De retour dans sa famille cependant , il trouve la force et se marie le 30 juin 1945 avec Bernadette Labeau


 



De cette union naitra un garçon et 3 filles qui vivront heureux dans la maison de Compiègne que leurs parents font construire dans le début des années 60
Il travaille alors au ateliers de construction à Compiègne jusqu’en 1976 ou il prend sa retraite .Il profitera des dernières années de sa vie et goutera à un repos bien mérité
Il rejoindra ses compagnons d'armes tombés à Neufchâtel le 11 février 1999

L'association tient à remercier  la  famille de Mr Maréchal  pour  le  pret des documents  ainsi   que  pour  l'autorisation de réaliser cette  page



Top