cérémonie commemorative des combats du 09 et 10 juin 1940: 17 juin 2018 ( voir notre page agenda)

Voisins pour toujours

Soldat Guiseppe PEZZONI





Aujourd'hui ils sont inhumés l'un en face de l'autre .Rien ne les prédestinaient à cela. Ils, ce sont Guiseppe PEZZONI et Pierre CASTELLS, deux soldats du régiment

Guiseppe Pezzoni est né à Malegno dans le nord de l'Italie le 26 mai 1918. Ses parents s'installent à Bouligny dans la Meuse avec leurs 4 enfants.

Ne voulant pas travailler dans les mines , il est accueilli en région parisienne à Nanterre par son oncle Jean Baptiste . Giuseppe le considère comme son propre père et il est considéré comme un enfant de la maison
.Son premier métier fut maçon mais sa véritable volonté est de devenir policier. Sans le savoir , il devient le voisin d'un homme qui deviendra son camarade de combat , Pierre Castells.


Pierre Castells ,  de la 3ème compagnie


La famille Castells avec ses 7 enfants habitaient rue de Sartrouville ( une  partie de la rue est  aujourd'hui détruite ) à quelques centaines de mètres de la famille Pezzoni .
Guiseppe était un jeune homme attachant et serviable et se rendait utile dés son plus jeune age pour les taches ménagères .Il lui arrivait même parfois de langer ses petits cousins
Il rencontrera un jour de bal à Paris Marcelle FRELING, qui deviendra sa femme. Lors de la mobilisation générale , Guissepe rejoint le 151éme RI .Il est affecté à la 6éme compagnie


La 6ème compagnie , en garnison à Metz



Le 6 septembre , le second bataillon auquel appartient cette compagnie se trouve à la frontière allemande et à 23 h 50 il rentre en Allemagne.
Le 8 , la 6éme compagnie a ses premiers blessés, notamment le Capitaine Malfré et l'Adjudant chef Koch


secteur de combat lors de l'entrée en Allemagne en septembre 1939



En octobre 1939, le bataillon est à Creutzwald.  Le 2, la 6éme compagnie perds encore des hommes lors d'une attaque ennemie
Le Sous Lieutenant Bourlés, le sergent chef Couty et le soldat Fauvet sont tués

          

citation du Sous Lieutenant Jean BOURLES

 

Le 3 , le second bataillon est relevé par le bataillon de Pierre Castells , affecté quant à lui à la 3ème compagnie
La 6éme compagnie va stationner à Silly en Saulnois jusqu'au 27.
Le 1er novembre , pour la fête de la toussaint , le régiment organise une commémoration des soldats tombés au champ d'honneur depuis le début du conflit
Et le 8 , une prise d'arme est organisé pour la remise des croix de guerre aux soldats du bataillon cité depuis septembre 1939
Jusqu'a la fin de l'année alors que le froid est installé , les 3 compagnies subissent de nombreux accrochages
Le régiment part au repos à partir de janvier 40 et la 6éme compagnie s'installe à Dieulouard jusqu'au 26 mars

Le 27 une séance de théâtre est organisé et le lendemain , après une séance de tirs , le 2éme bataillon se prépare à repartir au front
Pendant ce temps de repos, des permissions sont accordées. Guissepe en profite pour retourner à Nanterre et le 20 janvier 1940, il se marie avec Marcelle
Il aura un fils mais n'aura pas la chance de la connaître

Le bataillon passe du camp de Boulay à Hestroff , notamment pour la 6eme compagnie de Guisseppe au environ du 24 avril , date à laquelle arrive le Colonel DAVAL , qui le commandera jusqu'en juin 1940
Fin mai le régiment débarque au nord de Reims.
Dans une de ses dernières lettres , Guisseppe demandera à l'aîné de ses cousins d'aider sa mère mais également de prier le petit jésus pour tous les soldats éloignés de leur maman


derniére lettre de Guizeppe , surnommé Nino



Alors qu'il a pris position depuis le 4 juin dans le secteur de Neufchâtel sur Aisne , Giuseppe se trouve en face du village d'Evergnicourt sur la face Sud de l'Aisne


position des compagnies le 09 juin lors de l'attaque


Le 9 juin, l'ennemi lance l'assaut.Giuseppe Pezzoni tombera ce jour là
Il sera retrouvé puis inhumé au cimetière provisoire de Brienne sur Aisne le 25 mai 1941
Le même jour , son voisin de la rue de Sartrouville , Pierre Castells , tombera également au nord de Brienne sur Aisne , à quelques centaines de mètres de lui
Il sera inhumé au cimetière provisoire de Brienne le 7 mars 1941

Le cimetiére provisoire de Brienne sur Aisne


A la demande des familles , notamment de  Jean-Baptiste PEZZONI et des deux soeurs aînées de Pierre Castels , ils seront ramené au cimetière de Nanterre et inhumés face à face devenant ainsi voisin pour toujours

     
Les deux  sépultures  au  carré  militaire du cimetiére de Nanterre
 

Merci à la famille PEZZONI-BONHOURE   pour leurs préts de documents ainsi  que pour nous avoir autoriser  à réaliser cette page 




Top